Suivez-nous sur Facebook:

Cette masse bizarre est officiellement l’objet le plus dangereux du monde. Attention ! Elle peut tuer un homme en moins de 5 minutes.


26 avril 1986, cette date vous rappelle-t-elle un évènement particulier ? Eh oui ! C’est à cette date, à exactement 1 h 23 du matin, que le réacteur nº 4 de la centrale nucléaire soviétique de Tchernobyl a explosé.

À cause d’un stupide test de sécurité, la catastrophe nucléaire, classée au niveau 7, a fait plus de 4 000 victimes alors que près de 200 000 individus sont contaminés.

Des faits et chiffres alarmants :

L’explosion a effectivement provoqué une chaleur d’environ 4 000 °C. Une température qui fait tout fondre. Du coup, une lave noire composée de produits de fission, de morceaux du réacteur, de béton et de combustibles nucléaires s’est créée.

En se solidifiant, la lave a formé une masse d’environ 2 mètres d’épaisseur : la « Patte d’Éléphant » de Tchernobyl !

Image source : DR

Celle-ci contient du plomb, de l’acier et de l’uranium, ce qui en fait un objet hautement radioactif. Kyle Hill, écrivain et scientifique, déclara d’ailleurs que 300 secondes au côté de cette espèce de monticule offre une dose mortelle de radiation à notre corps. En d’autres termes, vous n’avez qu’à rester à proximité de cette patte pendant 5 minutes pour réduire à néant votre espérance de vie.

Après à peine deux minutes aux côtés de cet objet, vos cellules commencent déjà à se détériorer. Après 4 minutes, vous pouvez avoir de la diarrhée, de la fièvre et vous vous mettez à vomir. Au bout de deux jours, vous lâchez prise et finissez par mourir dans d’atroces souffrances.

Toujours selon les scientifiques, cette patte diffuse une radiation de 10 000 roentgeniums par heure alors que 1 000 roentgeniums suffisent à tuer un être humain. Ce qui en fait l’objet le plus dangereux sur terre.

Autre statistique alarmant : en restant une heure à côté de la patte, vous aurez fait 4,5 millions de radiographies, de quoi avoir 1000 cancers !

Notez également que tous ceux qui ont continué à travailler à Tchernobyl après l’explosion pour essayer de contenir les dégâts sont morts ou atteints de maladies quasi irréversibles.

Le pire dans toute l’histoire est probablement que les autorités soviétiques ont essayé de garder le silence : ils ont fait évacuer discrètement les habitants des régions et villes environnantes tout en les rassurant en disant qu’ils pourraient y retourner dans deux ou trois jours.

Ce n’est que deux jours plus tard, alerté par un taux inhabituel de radioactivité dans l’air et des photos satellites prises en infrarouge que le gouvernement suédois découvre l’accident. Seulement après, les Russes informent le monde de l’« accident ».

Des mesures, interventions, études ou autres moyens de neutraliser le danger ?

Après l’explosion, de nombreux pompiers sont morts en essayant d’éteindre les flammes de l’explosion. Les scientifiques, quant à eux, ne pouvaient pas s’approcher de la patte d’éléphant et n’arrivaient pas à la prendre en photo, car les radiations détruisaient de suite les pellicules. Il fallait utiliser des miroirs pour avoir quelques clichés !

De la mi-mai à décembre 1986, des milliers d’ouvriers ont travaillé sur le site pour nettoyer et décontaminer la centrale et son environnement. Pour isoler le réacteur détruit, il fut convenu de créer un sarcophage : une structure en acier pour recouvrir les ruines du bâtiment.

En 1987, les scientifiques purent récolter un morceau de la masse. Il faudra attendre les années 90 pour pouvoir s’approcher de la patte tout en étant protégé par des combinaisons spéciales.

Actuellement, les taux de radiation restent 10 fois moins importants qu’avant. Par pure précaution, on continue d’observer la patte à l’aide de robots jetables (ils tombent en panne au bout de quelques minutes à cause du niveau élevé de radiation).

La menace existe-t-elle encore ?

La patte d’éléphant est composée d’éléments tellement dangereux qu’une espèce de fission nucléaire continue de se former, entraînant même des crevasses à la surface.

Des plans restent actuellement en vigueur pour essayer de contenir tout risque d’une nouvelle explosion nucléaire radioactive. Si cette catastrophe arrivait et qu’elle atteint les eaux souterraines, elle contaminerait définitivement les eaux, courants d’eaux et lagunes avoisinantes.

Une réalité encore plus alarmante : cette patte d’éléphant est indestructible ! C’est tellement rassurant qu’on peut même dire qu’elle est destinée à empoisonner notre planète pour l’éternité !

Une bonne nouvelle ? D’ici 2017, on prévoit de renforcer le sarcophage de protection grâce à une invention futuriste qui résisterait à un tremblement de terre allant jusqu’à 6 sur l’échelle de Richter, à des températures extrêmes entre -43 °C et +45 °C, et résistant également à une tornade de catégorie 3 sur l’échelle de Fujita. Normalement, ce sarcophage est censé durer une centaine d’années. Ouf ! C’est mieux que rien !

Depuis la catastrophe, Tchernobyl est devenue une ville fantôme, admirez-la à travers cette vidéo :

Cette ville aurait pu être une des plus prospères au monde si la folie de l’être humain n’avait pas tout détruit ! Cette histoire mérite d’être partagée pour que tout le monde fasse un peu plus attention à notre environnement.

--- On vous recommande ---

Likez notre article sur Facebook


A LIRE AUSSI: