Au milieu du chaos laissé par la tempête, elle découvre une scène inimaginable et la prend en photo !


{adsenseformobile}

Il y a de cela deux ans, en juin 2014, des pays de l’Amérique du Sud dont le Brésil, l’Argentine et le Paraguay ont subi de nombreux dommages suite à une terrible tempête. Hormis les dégâts matériels, la catastrophe a fait deux morts et des centaines de milliers de personnes ont dû être évacuées à cause des inondations dans de nombreux villages !

Dans de telles situations, certaines personnes n’hésitent pas à s’entraider, alors que d’autres ne pensent qu’à sauver leur peau… oubliant derrière eux non seulement leurs biens matériels, mais aussi leurs animaux ! Ces derniers, laissés à l’abandon n’ont aucune chance de survie… Mais c’est justement au milieu de ce chaos qu’une femme du nom de Karen Forcado a pris ce cliché très émouvant.


L’image parle d’elle-même, un spectacle d’une rare beauté qui risque de fondre votre cœur :

Source : Facebook/KarenForcado
Source : Facebook/KarenForcado

Si ce chien et ce chat ont été laissés par leurs maîtres à leur propre sort, ils savent au moins ce qu’est la solidarité. Les chats n’appréciant pas trop l’eau, ce chien courageux l’a pris sur son dos pour le sauver en traversant un fleuve qui a débordé à cause de l’inondation ! Quelle preuve de générosité, d’amitié et de solidarité ! Notez que par peur, le chat a sorti ses griffes, mais le chien ne s’en est même pas plaint !

Ce cliché, pris dans un village paraguayen du nom d’Ayolas et publié sur Facebook, a ému des milliers de personnes. « Cela me fond le cœur de voir cela… C’est arrivé à Ayolas… Une image qui restera à jamais gravée dans mon cœur et dans mon esprit… » explique Karen Forcado en postant la photo sur les réseaux sociaux !

Tel un symbole de la protection des animaux, la photo nous rappelle que dans ce genre de situation, les animaux ont aussi besoin d’être secourus !

Si vous êtes du même avis, n’hésitez pas à partager cette photo émouvante !

--- On vous recommande ---

Likez notre article sur Facebook


A LIRE AUSSI: