Arrêtez de manger ce poisson, il pourrait être dangereux pour votre santé!


La nourriture est un élément essentiel de notre quotidien, et comme beaucoup, demain vous irez peut-être acheter du poisson au magasin. Devez-vous vous méfier de ce que vous allez acheter ? Est-ce que le Pangasius est plus dangereux qu’un autre poisson ?

Nous allons essayer de démêler le vrai du faux dans cet article, mais si vous avez encore des doutes, n’hésitez pas à demander conseil.

Tout commence au Delta du Mékong

Des millions de poissons évoluent dans ces eaux vietnamiennes, et chaque année des tonnes de Pangasius sont exportées chez nous. Bon marché et sans arêtes, en quelques années, il est presque devenu un classique dans le panier des consommateurs. Mais est-ce une habitude qui va s’essouffler prochainement ? Est-ce un danger comme beaucoup de magazines le dénoncent ?

Dans les faits, il est vrai que les eaux du Delta du Mékong ne sont pas saines, en effet comme les pêcheurs ont voulu accroitre la croissance de la population sous-marine en un temps record, les eaux sont à présent surchargées d’espèces. L’abondance des excréments, les traitements d’hormones ou les antibiotiques sont des facteurs qui ne sont certainement pas très bons pour la santé de l’homme. Le problème, c’est que l’on peut constater ce phénomène dans la plupart des bassins d’élevage.

Des analyses peu fréquentes et très coûteuses

Alors de nombreux spécialistes prétendent que le Pangasius ne présente pas plus de danger qu’un autre poisson, car les règles d’hygiènes strictes de l’Union européenne ne laissent pas la place aux doutes. Mais encore une fois, ces analyses sont effectuées sur environ 5% des cargaisons. En résumé sur une infime partie des poissons que vous allez retrouver dans vos assiettes.

En effet, les examens procédés sur l’importation des produits alimentaires étrangers coûtent très cher. Afin de déceler correctement les anomalies d’un stock de Pangasius, il faut compter environ 2000 euros. Ce qui représente aujourd’hui un montant de 100 000 euros par an pour contrôler uniquement cette espèce.

N’hésitez pas à repérer ces logos sur l’emballage afin de vous rassurer sur la qualité du produit :

On comprend vite qu’il va falloir compter un peu sur la chance, mais aussi qu’au final, le tout est de ne pas abuser du produit. Les poissons sont connus pour contenir de manière générale de petites quantités de mercure ou de plomb, diversifier son alimentation sera surement l’attitude la plus sage à envisager.

Si vous aussi vous avez trouvé cet article intéressant, partagez-le !

--- On vous recommande ---

Likez notre article sur Facebook


A LIRE AUSSI: