Voici ce que la fréquence de vos pets révèle sur votre santé !



Les flatulences, plus connues sous le nom de « pets », se produisent lorsque des gaz s’accumulent dans nos intestins. En se nourrissant des déchets se trouvant dans cette partie de notre système digestif, des bactéries vont libérer des gaz que notre corps va expulser par l’orifice le plus proche…

Mais savez-vous que nos pets, leur odeur ou leur fréquence, en disent vraiment long sur notre santé ? Voici ce qu’il faudra retenir :

En moyenne, un adulte émet des gaz intestinaux 14 fois par jour :

Nous ne les entendons pas tous, mais c’est effectivement le cas. D’ailleurs, la fréquence des pets peut augmenter selon les aliments que nous mangeons à certaines occasions. Ainsi, les haricots secs, les choux, les radis ou les oignons peuvent conduire à la formation de plus de gaz intestinaux. Tandis que des aliments qui contiennent du soufre, comme les œufs, les brocolis ou la viande, risquent de donner une odeur nauséabonde à nos flatulences !

De quoi est composé un pet ?

Le pet est un mélange de nombreux gaz, principalement le dioxyde de carbone, l’hydrogène, et le méthane. Ajoutez également à cela les gaz responsables de son odeur désagréable : le sulfure d’hydrogène, le scatole et l’indole.

Notez aussi que la fréquence des pets dépend de votre alimentation et de votre système digestif :

Ainsi, des flatulences trop fréquentes (plus de 22 fois par jour) indiquent souvent un problème au niveau du système digestif, ou bien une mauvaise alimentation.

Dans certains cas, une intoxication alimentaire ou même une gastro-entérite peuvent être à l’origine de pets encore plus insistants…

La cause peut également être psychologique. Par exemple, des personnes qui subissent quotidiennement le stress sont parfois sujettes à une accumulation de gaz dans les intestins.

Voici quelques conseils à suivre :

Pour diminuer la fréquence de vos pets, pensez à bien vous alimenter. Manger des fruits et des légumes est excellent pour la digestion et le transit intestinal étant donné leur richesse en fibres.

Pour éviter les pets, oubliez les fritures, les sauces grasses ainsi que ces aliments qui conduisent à l’accumulation de gaz dans les intestins (haricots secs, sodas et bières entre autres). Prenez également le temps de bien mâcher vos aliments pour éviter d’ingérer de l’air. Du coup, cela va également de soi qu’il ne faut pas parler la bouche pleine, parce que c’est impoli et cela favorise la formation de gaz intestinaux !

L’odeur des flatulences, également un indicateur de santé :

D’après des scientifiques de l’Université d’Exeter, en Angleterre, le sulfure d’hydrogène serait bénéfique pour les cellules de notre organisme ! En effet, ce gaz qui est à l’origine de l’odeur malodorante des pets nous aiderait à éviter des maladies graves telles que l’AVC, le diabète, ou même le cancer ! « Suite à une maladie, les cellules du corps deviennent stressées et produisent des enzymes qui renferment du sulfure d’hydrogène. Ce dernier permet aux cellules de vivre en contrôlant l’inflammation », explique le professeur Matt Whiteman également chercheur à l’Université d’Exeter.

Et pour terminer en beauté, savez-vous que plus de 115 millions de flatulences sont produits chaque seconde à travers le monde ? Cela ferait donc plus de 100 milliards de gaz intestinaux rejetés dans l’atmosphère par jour…

Si vous avez aimé cet article, n’oubliez pas de partager ces précieuses informations au maximum !

--- On vous recommande ---

Likez notre article sur Facebook


A LIRE AUSSI: