Les nazis ont commis des choses atroces, mais personne ne savait qu’ils avaient fait ça !


Les méfaits nazis n’ont plus rien à prouver en terme de cruauté, et ils peuvent encore nous surprendre plus de 70 ans après. C’est une époque qui ne cesse de passionner les historiens et qui est chargée d’évènements sordides en tout genre.

Certains endroits comme les camps de concentration représentent en général l’apothéose de la terrible entreprise de destruction nazie. Et vous allez voir que malheureusement, on ne vous a pas tout raconté sur ces lieux morbides.

Des installations supplémentaires

Le 20e siècle a connu de nombreux conflits, mais le plus important restera celui de la Seconde Guerre mondiale. À cette époque, c’est le régime nazi en Europe qui sera désigné responsable des pires atrocités , notamment avec leurs fameux camps de concentration. Ils s’en prenaient essentiellement aux Juifs, aux Tziganes, aux handicapés ou aux communistes. Mais saviez-vous qu’ils s’en prenaient aussi particulièrement aux femmes ?

En effet, Heinrich Himmler, le responsable de la SS, a ordonné de 1942 à 1944 la construction de plusieurs bordels à l’intérieur des camps. Alors que certains lieux similaires étaient organisés en faveur des soldats allemands, ceux-ci seront destinés principalement aux prisonniers.

Une vision de la femme ignoble

Le but était de servir ces femmes-objets aux prisonniers influents, aux prisonniers intellectuels ou à ceux qui pouvaient détenir des informations. Mais ces femmes, utilisées comme monnaie d’échange, n’étaient pas traitées comme de « simples » prostituées. Car une fois qu’elles tombaient malades ou qu’elles étaient fatiguées, on les envoyait dans les camps de la mort.

La plupart étaient désignées parmi les prisonnières du camp de Ravensbrück, composé essentiellement de Polonaises, mais il y avait des femmes qui venaient de tous les pays occupés par l’Allemagne à l’époque. Seulement 2 marks pour 20 minutes avec elles, dans une petite chambre parmi les autres, sans savoir ce qu’elles allaient devenir…

Un désir de conversion

Certaines femmes se portaient aussi volontaires pour éviter les camps de la mort, se disant que cela ne pouvait pas être pire. Mais pas une seule juive ne sera admise, et elles devront toutes porter un petit triangle noir sur la manche, pour qu’elles soient reconnaissables au premier coup d’oeil.

Dans leurs logiques inhumaines et totalement absurdes, les nazis obligèrent les homosexuels à se rendre 1 fois par semaine dans ces bordels, afin de se « convertir » à l’hétérosexualité. Mais ne croyez pas qu’ils se donnaient tout ce mal pour de simples prisonniers, il y avait toujours un intérêt derrière.

Partagez cet article pour ne pas oublier les ravages de la cruauté humaine !

--- On vous recommande ---

Likez notre article sur Facebook


A LIRE AUSSI: