Les passants aperçoivent cet homme complètement nu dans la rue… Quand les policiers découvrent pourquoi il fait cela, c’est le choc total !



Il y a de cela quelques années, un incident peu banal s’est produit en Russie sous les yeux ébahis de tous les passants témoins de cette scène inattendue.

Assis devant le Mausolée de Lénine, sur la Place rouge, un homme était complètement nu et semblait rester là, figé… Sans même se soucier des regards obliques de tous les passants !

Face à ce scénario ahurissant, les policiers sont rapidement venus sur les lieux, d’autant plus que certains témoins ont signalé les faits aux autorités !

En vérité, cet homme est un artiste conceptuel bien célèbre dans son pays. Il s’appelle Piotr Andreïevitch Pavlenski et il a réalisé cette performance pour « dénoncer l’indifférence et le fatalisme dans la société russe ».

Complètement nu sur cette célèbre place, il avait même le scrotum cloué au sol !

Mais ce n’est pas la première fois qu’il réalise des performances aussi étranges… Après une formation en peinture murale, ce jeune homme pense qu’il devrait aller au-delà de l’utilisation des murs pour exprimer ses idées et ses sentiments.

Ainsi, il commence à utiliser son corps comme œuvre d’art pour s’exprimer en se cousant lui-même la bouche en 2012 !

Son geste qui avait pour but de dénoncer le manque de liberté d’expression et l’emprisonnement du groupe punk rock Pussy Riot a d’ailleurs fait la une des journaux cette année-là !

L’année suivante, en mai 2013, il se met pour la première fois à poils devant l’Assemblée législative de Saint-Pétersbourg !

Enroulé dans du fil barbelé, il voulait manifester à sa manière contre la répression politique. Car, d’après l’artiste, elle était en train de transformer les Russes en « moutons »… C’est d’ailleurs la même année, au mois de novembre, qu’il s’était cloué le scrotum dans les pavés de la place Rouge, à Moscou !

Retrouvez la suite de l’histoire de cet artiste hors du commun à la page suivante.

--- On vous recommande ---

Likez notre article sur Facebook