Des millions de gens en mangent tous les jours mais n’ont aucune idée de ce que c’est avant d’être transformé!



Riches en vitamines (B1, B2, B6, E, folate, K, etc.), en antioxydants et en minéraux (magnésium, cuivre, phosphore, etc.), les noix de cajou sont réellement un des meilleurs fruits oléagineux au monde. Associées avec de la viande, du poisson ou des légumes, consommées sucrées ou salées, elles sont un vrai délice pour les papilles.

Mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi elles sont vendues sans la carapace comme les autres noix, les noisettes ou les pistaches ?

On vous explique tout cela dans les lignes suivantes…

La noix de cajou ou anacarde est avant tout le fruit d’un arbre originaire du Brésil (bien qu’on en trouve aussi en Asie et en Afrique) appelé anacardier. Cette appellation apparue dans notre dictionnaire en 1792 vient des mots grecs ana- et kardia- qui veulent dire « cœur la tête en bas ». C’est-à-dire que la noix de cajou est le fruit de l’arbre et non la pomme de cajou qui est en réalité un faux fruit ! (Notez que ce faux fruit est également comestible et un réel délice pour les amateurs…)

La partie comestible de la noix de cajou n’est nulle autre que son amande :

En effet, l’amande en forme de demi-lune de l’anacardier pousse à l’intérieur de la coque de la noix qui est constituée de deux coquilles : celle de l’extérieur est verte et fine, tandis que la coquille interne est brune et plus dure.

Ces deux coquilles sont séparées par une résine constituée entre autres du baume de cajou qui est toxique et donc non comestible. Il s’agit d’une huile corrosive (CNSL ou Cashew Nut Shell Liquid) toxique et irritante pour la peau, dont l’extraction peut servir à la fabrication de vernis, d’encres indélébiles, de peintures, d’adhésifs, d’insecticides… Cette toxicité est peut-être une des raisons pour lesquelles, dans certains pays en Amérique du Sud, on ne consomme que le faux fruit tandis que la noix de cajou est jetée !?

Heureusement, ces composés toxiques n’entrent pas en contact avec l’amande qui est vendue décortiquée et rarement à son état brut pour une bonne raison…

En effet, « à son état naturel », l’amande contiendrait également un produit chimique dangereux appelé « urushiol ».

Ce produit que l’on retrouve également dans le sumac vénéneux, sumac grimpant ou herbe à puce, peut provoquer une réaction similaire à celle du poison contenu dans le lierre. Ingéré à forte dose, l’urushiol peut donc devenir mortel… Heureusement que les cas d’empoisonnement par la noix de cajou sont rares. Mais ce sont surtout ceux qui les manipulent durant leur traitement en retirant la coque qui subissent certains effets secondaires…

Pour y remédier, les noix de cajou doivent être préparées avec soin de la manière suivante :

Après la récolte, la pomme et la noix sont séparées soigneusement. Puis, cette dernière est séchée à l’ombre (pour éviter que l’huile toxique ne pénètre dans la graine sous un soleil ardent) pendant quelques jours.

Puis les noix sont rôties ou grillées (artisanalement ou industriellement) avant d’être décortiquées manuellement pour pouvoir être consommées ou emballées et revendues à travers le monde… De cette manière, les noix de cajou ne devraient aucunement être dangereuses pour qui que ce soit !

Quoi qu’il en soit, la noix de cajou est un véritable don de la nature qui nous procure bien-être et santé au quotidien…

Si vous aussi, vous adorez les noix de cajou, n’hésitez pas à partager cet article qui parle de cet aliment exquis à tout le monde !

--- On vous recommande ---

Likez notre article sur Facebook


A LIRE AUSSI: