11 Septembre 2001 : La photo mystérieuse ! 16 ans plus tard, la vérité éclate enfin !


Mais en vain. À cours de solution, Nathan retourne finalement en Australie. Il continue sa vie de photographe, fonde une famille, essaye d’oublier.

Quinze ans après, dans le cadre de la commémoration, Nathan donne une dernière chance à ses recherches. Il utilise un moyen qu’il n’avait pas à l’époque : les réseaux sociaux. Il publie la photo de sa recherche un peu partout, comme ici, sur son compte twitter :

“Je cherche la femme et l’enfant sur cette photo, ramassée dans les ruines des attentats du 11 Septembre”

Un soir, en partageant la photo sur un groupe de survivants, le pouvoir de Facebook fait son oeuvre, et un nom tombe, donné par l’un des membres : Jennifer Rothschild Robinson.

Elle est en vie ! Sa fille, âgée de 16 ans maintenant, vit toujours avec elle, et a aujourd’hui une petite soeur.

La photo que Nathan avait prise est la première chose qu’il voit en cherchant son nom sur Internet. Il lui envoie donc un message sur le champ, et reçoit une réponse le lendemain.

“Je me sentais incroyablement euphorique, je n’arrivais pas à croire que j’avais enfin réussi à la retrouver !”

Le photographe a pris ensuite un avion pour la Floride, là où elle vit, afin de la rencontrer. Ces deux étrangers, très émus, sont tombés dans les bras l’un de l’autre, car c’était comme s’ils se connaissaient depuis 15 ans.

Ancienne employée au World Trade Center, Jennifer travaillait habituellement au 86ème étage de la Tour Nord. Mais le jour des attentats, par chance inespérée, elle avait pris des congés. L’événement l’a cependant profondément affectée, car elle a perdu beaucoup de collègues et deux amis chers ce jour-là. Elle aussi, de son côté, avait cherché à retrouver le photographe.

“J’ai ressenti tellement de choses en recevant son message. Je ne pouvais juste pas croire à ce qu’il se passait. J’ai couru vers mon mari en pleurant pour lui dire, j’étais tellement heureuse, c’était juste… complètement inattendu !”

Jennifer et Nathan sont retournés quelques jours après leur rencontre sur les lieux des attentats.

Pour acte de mémoire bien sûr, mais aussi pour refermer une page et dire que oui, un espoir fort né d’une simple image trouvée dans l’adversité a pu permettre cette amitié merveilleuse, quinze ans après!

Source : Féroce

--- On vous recommande ---

Likez notre article sur Facebook


A LIRE AUSSI: