Elle enferme sa fille dans sa chambre pendant 24 ans. Lorsque la police débarque, elle y découvre l’horreur !



Jusqu’à ses 23 ans, Blanche Monnier avait tout pour vivre heureuse jusqu’à la fin de ses jours mais le destin en a décidé autrement, enfin plutôt sa maman.

Elle voit le jour en 1849 à Poitiers, ville de la région de la Nouvelle-Aquitaine en France, elle est issue d’une famille aisée dont le père est le doyen de l’université. Petite, elle est turbulente et à l’adolescence, elle est sujette à une forme d’anorexie s’ajoutant au fait que la relation avec sa mère n’est pas au beau fixe. 

Blanche a 23 ans, elle est belle mais surtout, elle tombe amoureuse

Elle jette son dévolu sur un avocat et les deux tourtereaux entretiennent une relation qui est mal perçue par le quartier et surtout par sa mère qui désapprouve. L’avocat est beaucoup plus âgé qu’elle mais en plus, il n’est pas riche. A l’époque, c’était un critère sans égal quant au choix du futur mari. 

Blanche n’en a que faire, ce qui oblige sa mère à prendre une mesure drastique.

Elle décide de l’enfermer dans sa chambre et lui promet de la libérer si elle renonce à cet amour impossible. Sauf que Blanche pense que ça ne durera pas et elle s’évertue à entretenir cet amour.

Blanche est loin de se douter que son calvaire ne fait que commencer

Ce n’est que 24 ans plus tard que Blanche sera libérée. C’est la police qui, au travers de rumeur et surtout d’une lettre anonyme, va libérer la femme alors âgée 47 ans. La police décide de faire une perquisition et lorsque les policiers pénètrent dans la chambre, c’est l’effroi. 

La chambre est dans l’obscurité et la puanteur qui s’exalte prend directement au nez. Blanche, elle, est affalée dans son lit et est d’une extrême maigreur dont le poids flirte avec autour des 25 kg, elle gît au milieu de cafards, d’excréments et de restes de nourriture.

Au procès, la mère de Blanche était dépourvue de tout sentiment de compassion et quelques jours après sa condamnation, elle mourra. Quant à Blanche, elle reprend du poil de la bête mais son état psychique était tellement avancé qu’elle resta internée dans un hôpital psychiatrique pour y décéder une dizaine d’années plus tard.

Voici la vidéo en anglais qui raconte l’histoire de Blanche, la séquestrée de Poitiers:

Elle était promise à bel avenir sauf que sa mère en avait décidé autrement. Pour l’appât du gain, sa mère a détruit la vie de sa fille qui méritait autre chose que de vivre en captivité dans une chambre.

Cette histoire vous a ému ? Partagez l’article !!!

--- On vous recommande ---

Likez notre article sur Facebook


A LIRE AUSSI: