Ces scientifiques examinent cette statue mais ce qu’ils trouvent à l’intérieur les laissent sans voix !



Il n’est pas rare que des scientifiques examinent certaines œuvres d’art pour les authentifier et surtout pour vérifier si elles ne sont pas de simples reproductions. Cette statue de Bouddha par exemple, qui était jusqu’à l’heure exposée dans un musée au Pays-Bas a fait l’objet d’un examen approfondi et ce que les scientifiques ont découvert sort tout droit de l’ordinaire.

Elle a été autopsiée

Après l’autopsie de cette statue de Bouddha datant du 11e ou 12e siècle après J-C, les premières images du scanner ont révélé que sous la fine couche d’or qui ornait la statue se trouvait une momie. 

Les échantillons prélevés dans les cavités thoraciques et abdominales indiquent qu’il y avait la présence d’organes humains.

Si les Égyptiens ont été les premiers à momifier leurs morts, les Bouddhistes momifiaient eux aussi leurs ancêtres afin qu’ils soient dans un état spirituel extrêmement élevé. Du coup, la momification n’était pas synonyme de mort.

Les experts ont réussi à trouver l’identité de la personne qui se trouve à l’intérieur et il s’agit d’un maître bouddhiste du nom de Liuquan, de l’École de méditation Chinoise.

Jamais auparavant, des momies n’avaient été trouvées dans ces statues qui, d’habitude, renferment des manuscrits ou des reliques. Ici, on est dans une autre dimension, ce qui remet en cause les pratiques bouddhistes de l’époque.

L’Asie pratiquait de manière fréquente la momification pour leurs rois et reines ou pour des personnalités importantes et riches.En 2015 par exemple, une momie de 200 ans a été découverte à Ulan Bator, capitale de la Mongolie.

C’est une découverte capitale pour l’histoire bouddhiste alors partagez l’article un maximum !!!

--- On vous recommande ---

Likez notre article sur Facebook


A LIRE AUSSI: