Un Polonais a été retrouvé ivre, mais en vie… avec un taux de 13,74 grammes d’alcool par litre de sang !



C’est un vrai record ! Un Polonais a été découvert dans un fossé au bord d’une route nationale par des policiers. Les faits se sont avérés le 24 juillet dernier dans le sud-est du pays. Mais le plus étonnant dans cette histoire, c’est sa survie malgré son taux d’alcoolémie !

Dans l’après-midi du 24 juillet, des patrouilleurs ont retrouvé un homme gisant, complètement saoul dans un fossé situé au bord de la route reliant Nowa Deba et Tarnowska Wola. Comme il peinait à parler et semblait au bord d’un coma éthylique, les forces de l’ordre ont vite fait d’appeler les secours avant de l’emmener aux urgences…

Une fois sur place, le médecin qui l’a pris en charge pensait bien que ce père de trois enfants était en train de mourir…

En effet, selon le quotidien local « Wiadomosci Gazeta », le trentenaire était dans un état critique et présentait un œdème cérébral. De plus, l’équipe soignante lui a enregistré un taux de 13,74 grammes d’alcool par litre de sang !

Pour vous donner une idée de ce fort taux d’alcoolisation, disons qu’un verre de son sang a à peu près le même pourcentage d’alcool qu’un verre de vin… Un véritable record !

Pour l’équipe médicale qui a pris en charge ce Polonais, sa survie relève d’un miracle.

D’autant plus qu’il s’en est remis sans trop de séquelles apparentes… Ils ont « du mal à croire » qu’il ait réussi à tenir le coup et vont même jusqu’à penser que c’est « un record du monde » !

Mais le corps humain peut-il réellement supporter une telle dose d’alcool ?

Telle est la question qui vous vient sûrement à l’esprit… En vérité, les experts s’accordent à dire que l’être humain ne peut aller au-delà de 5g par litre de sang au risque de mettre sa vie en danger. Cependant, ces spécialistes pensent qu’il s’agit de « forces de la nature », comme ce qui est le cas de cet homme d’Avignon qui a survécu à un taux de 11 g/l de sang !

Selon un addictologue, la première hypothèse est que le corps s’adapte et arrive à repousser ses limites létales. Toutefois, même s’il est possible de « s’entraîner », la plupart des gens ne survivraient pas à des taux aussi élevés ! « Si cet homme a pu survivre avec 11 g/l d’alcool dans le sang, c’est que son organisme, et son foie notamment, avait des prédispositions pour synthétiser les toxines », note le docteur Alain Morel lors d’une interview pour TF1.

Et vous ? Jusqu’à combien de verres pouvez-vous boire en une soirée ?

--- On vous recommande ---

Likez notre article sur Facebook


A LIRE AUSSI: