Incontrôlable, cette jeune fille ne peut s’empêcher de se masturber en public… Mais sa triste histoire a longtemps ébranlé le monde !



Aujourd’hui encore, des enfants subissent différentes formes de maltraitance, parfois même infligées par leurs propres parents. Mais parmi les histoires tristement célèbres de ce genre, celle-ci risque bien de vous mettre les larmes aux yeux !

Il s’agit de celle d’une fillette née en 1957 à Arcadia, en Californie (États-Unis). Pendant toute son enfance, elle a subi tellement d’injustices que cela a fini par l’affecter et la traumatiser à vie !

Genie :

Susan Wiley, de son vrai nom, a vécu une enfance difficile du fait des problèmes mentaux de ses parents. Dès l’âge de deux ans, Genie a été obligée par son propre père, Clark Wiley, de porter une camisole. La fillette a alors passé quasiment toute son enfance dans une pièce sombre, soit assise sur un pot toute la journée, soit enchaînée dans son berceau pendant toute la nuit… De cette manière, elle serait « protéger des démons du monde extérieur » ! En effet, son père en est persuadé depuis le jour où il a perdu sa propre mère après qu’elle se soit fait renverser par une voiture !

La mère de Genie ne pouvait pas l’aider étant donné qu’elle souffre elle-même de problèmes psychologiques ! De plus, à cause d’un accident quand elle était enfant, elle est quasiment aveugle… Le frère de Genie étant aussi trop jeune pour lui venir en aide, elle ne pouvait donc compter sur personne pour la sortir de là !

Mais le pire, c’est qu’elle ne pouvait communiquer avec personne.

Sous les menaces du père de famille, personne n’avait le droit de lui parler ou d’essayer de tisser des liens avec la fillette ! D’ailleurs, quand celle-ci faisait le moindre bruit, elle devait s’attendre à recevoir d’horribles coups de la part de son paternel…

Au final, cette violence physique sera son seul contact humain jusqu’à ce qu’on la découvre. Et cette vie infernale aura des conséquences dramatiques sur son développement tant physique que psychologique !

Isolée du reste du monde, n’ayant jamais connu une vraie enfance ni un apprentissage convenable, et par manque de stimulation, de nombreuses parties de son corps ne se sont pas développées correctement. Parmi ces zones : l’aire de Wernicke qui aurait dû croître pour qu’elle puisse parler et marcher correctement pour son âge. En outre, elle ne pouvait ressentir ni la chaleur, ni le froid ! Et quand on la voyait, on croirait à une fillette de sept ans alors qu’en vérité elle en a 13…

C’est d’ailleurs à cet âge-là que le monde a appris son existence !

En octobre 1970, une violente dispute a lieu entre le père et la mère de Genie si bien que cette dernière réussit, malgré sa cécité, à s’enfuir de la maison en emportant sa fille dans ses bras… Alertés par des témoins de la scène, les services sociaux se sont vite rendus sur place et ont constaté avec effroi que la petite était visiblement faible et mal nourrie !

Quand la vérité éclate enfin, le père de Genie décide de se suicider…

Prise en charge par divers scientifiques, médecins, linguistes et psychologues, Genie est hospitalisée pendant un bon bout de temps. Tous ces « experts » étaient curieux de découvrir le comportement de l’enfant, de connaître comment lui apprendre à parler et à mieux communiquer malgré son âge ! Elle qui ne pouvait prononcer au hasard que des mots vides de sens comme « maman » ou « aller »…

Elle était très peu sociable et stressait souvent au point d’uriner ou de déféquer devant les gens ! D’ailleurs, en public, elle n’hésitait pas à cracher ou à se masturber tout en se montrant très passive et sans aucun signe d’empathie…

À la grande surprise de tous, Genie fait beaucoup de progrès rapidement.

Mais malgré cela, elle restait très dépendante et ne pouvait pas formuler de phrases correctes ! En effet, son vécu et son enfance mouvementée ont endommagé sérieusement de nombreuses zones de son cerveau qui devaient pourtant être stimulées dès l’enfance pour qu’elle puisse parler convenablement. En 1975, les scientifiques arrêtent net les recherches effectuées sur Genie d’autant plus que les fonds ont été coupés.

La vie de la jeune fille prendra alors un virage encore plus tragique !

Sa mère biologique réussit à reprendre sa garde et la famille va retourner dans cette maison horrible où elle a connu tant de souffrance ! Plus tard, quand les services sociaux se rendent compte que la mère de Genie ne peut prendre soin d’elle comme il faut, la jeune fille est placée dans une famille d’accueil, puis dans une autre… avant d’atterrir finalement dans un centre de soins à Los Angeles !

Maintenant âgée de 60 ans, elle demeure encore dans cette maison où seules quelques personnes peuvent lui parler suite à une interdiction légale de prendre contact avec elle…

Voici également une vidéo qui raconte son histoire et son parcours en détail :

Qui aurait cru que des enfants puissent vivre ainsi et subir autant de souffrance ?

Pour montrer au monde entier les conséquences dramatiques qui peuvent se présenter à cause d’une maltraitance, n’hésitez pas à partager cette triste histoire au maximum !

--- On vous recommande ---

Likez notre article sur Facebook


A LIRE AUSSI: