Porteuses de MST, les adorables petites coccinelles ne sont pas vraiment ce que l’on croit !



Considérées comme de vrais porte-bonheur, les coccinelles ont toujours eu une bonne réputation. De toute façon, ces petits insectes rouges à pois noirs sont tellement mignons !

Et pourtant, la bête à bon Dieu n’est pas vraiment aussi adorable qu’on le croit lorsqu’on sait comment elle vit, comment elle se reproduit ou comment elle se nourrit ! Cannibales, voraces, porteurs de MST, voici la vérité sur les coccinelles :

1- Les espèces de coccinelles diffèrent par le nombre de leurs pois et leur couleur :

Sur les 5 000 espèces de coccinelles dénombrées, nombreuses n’ont même pas de pois et ne sont même pas rouges. Leurs points communs résident dans le nombre de segments de leurs antennes (11 en tout) et de leurs courtes pattes (4 segments en tout). La plupart des coccinelles sont également dotées d’élytres (ou dôme) qui sont souvent tachetés de pois et vernis d’une belle couleur jaune, rouge ou orange entre autres…

Toutefois, notez que le nombre de pois n’indique pas l’âge d’une coccinelle, car celui-ci dépend de l’espèce à laquelle elle appartient. En vérité, ces insectes ne vivent tous qu’entre un et trois ans.

2- Chaque espèce a son régime alimentaire :

Si la coccinelle à 24 points se nourrit de plante, d’autres espèces, comme la coccinelle « mangeuse de moisissure » orange mangent des champignons. Tandis que certaines coccinelles appréciées des jardiniers raffolent de pucerons et autres parasites nuisibles !

3- 3 000 pucerons par jour rien que pour les petits !

Les coccinelles qui se nourrissent de pucerons pondent généralement sur des feuilles colonisées par ces parasites. 7 jours après la ponte, les larves pointent le bout de leur nez pour dévorer près de 3 000 pucerons par jour ! Leur maman aura d’ailleurs pris le soin de pondre ses œufs sur une feuille où la colonie de pucerons est à ses débuts. De cette manière, ces insectes parthénogénétiques qui se reproduisent et se développent très rapidement n’auront pas le temps de s’envoler pour être mangés !

4- Les coccinelles, des cannibales ?

En plus d’avoir un appétit féroce, les larves de coccinelles sont également cannibales. Du coup, une coccinelle femelle évitera de pondre sur une feuille où une autre a déjà déposé ses œufs, et ce, même si les larves peuvent manger leurs frères et sœurs… En effet, d’après Helen Roy, un chercheur du Centre pour l’Écologie et l’Hydrologie de Wallinford (Royaume-Uni) à la tête de l’Enquête pour la survie de longue durée des coccinelles, une larve se développera plus rapidement que ses congénères si elle mange une autre !

5- Les MST sont très fréquentes chez les coccinelles :

Comme les embryons sont souvent fécondés par plusieurs mâles différents (trois au minimum), nous pouvons conclure que les coccinelles ont une vie sexuelle particulièrement démesurée qui favorise la transmission de MST. Les parasites les plus fréquents sont des acariens appelés Coccipolipus hippodamiae. Nichés sous les élytres, ces parasites se nourrissent de l’hémolymphe de son hôte (son sang) pour se reproduire en grande masse !

Du coup, lorsque les coccinelles s’accouplent, il peut arriver que le mâle soit infecté de plus de 80 larves d’acariens ! Mais la femelle n’est pas en reste, car cette MST peut nuire à ses œufs et affaiblir ses embryons

Alors ? Maintenant que vous connaissez toutes ces vérités sur les coccinelles, pensez-vous qu’elles sont toujours aussi adorables ?

N’oubliez pas de partager ces informations pour mettre au courant tous vos proches sur la véritable nature de ces insectes à l’allure si mignonne !

--- On vous recommande ---

Likez notre article sur Facebook


A LIRE AUSSI: