Victime d’un faux chirurgien esthétique, Rajee Narinesingh a été totalement défigurée! Mais 10 ans plus tard…


Certaines personnes sont prêtes à tout pour être belles et extraordinaires, mais quand on passe par la chirurgie, cela a un prix ! Alors, on peut se tourner vers des solutions bons marchés et là c’est la drame !

Rajee Narinesingh est née homme mais en 2005, elle décide de changer de sexe. Du coup, cette américaine de 46 ans vivant à Miami décide de faire appel à un chirurgien des plus douteux et fatalement peu coûteux. Après plusieurs injections de divers produits, elle est défigurée. 

Elle s’est donc fait injecter ces produits dans le visage, la poitrine, les hanches et les fesses. Cela a duré pendant 10 mois avec un coût total de 2.200 euros. « J’ai d’abord senti comme un énorme furoncle sur mon visage, puis il a commencé à grossir de plus en plus. C’est devenu très douloureux et un jour, du pus a éclaté de mon visage et a éclaboussé sur le miroir. C’était vert et jaune, mélangé avec du sang. C’était horrible »

« Comme un énorme furoncle… »

Ciment et colle en guise de botox.

Depuis, le médecin en question a été arrêté. Répondant au nom d’Oneal Ron Morris, le charlatan, lui-même transsexuel, utilisait de la colle et du ciment qu’il injectait dans ses patients.

Elle a donc fait appel aux médecins pour la guérir, et tous ont refusé parce qu’ils trouvaient que c’était potentiellement dangereux de l’opérer. Mais deux chirurgiens se sont portés volontaires et ont traité avec succès la dame.

Son visage a complètement été transformé

« Pendant des années, j’étais trop honteuse et gênée pour affronter des rendez-vous amoureux. Aujourd’hui, je me sens mieux dans ma peau. Et, avec un bon maquillage, je peux réaliser un look exotique. Récemment un homme a dit qu’être avec moi, c’est comme être avec un dragon sexy » plaisante t-elle.

Si l’histoire de cette femme vous a ému, n’hésitez à partager l’article. Il permettra aussi de prévenir contre les dangers de la médecine clandestine !

--- On vous recommande ---

Likez notre article sur Facebook


A LIRE AUSSI: