Un pompier français a compilé les histoires les plus folles que ses collègues et lui ont vécues !!! Les gens sont fous…



Le sergent Nicolas Bézier est un sapeur-pompier volontaire depuis tout jeune et dans sa caserne, il porte le surnom de « chat noir ». C’est-à-dire qu’il est porté par une sorte de malédiction qui fait qu’il vit des aventures aussi rocambolesques les unes que les autres.

C’est là que lui vient l’idée de créer un groupe Facebook « HDP – Histoires de Pompiers » exclusivement réservé aux pompiers dans lequel ils peuvent raconter les expériences auxquelles ils ont dû faire face et autres anecdotes. Le groupe marche du tonnerre et lui alors une seconde idée: écrire une sorte d’almanach « Au feu les pompiers ».

Le livre vient à peine d’être publié

Aucun nom n’est mentionné dans le bouquin afin de garder l’anonymat de ses collègues, ni même de date, de lieu, aucun autre élément susceptible d’identifier une quelconque intervention.

Au travers, Nicolas en a profité pour expliquer certaines techniques des « gestes qui sauvent ». Par exemple, lorsqu’une personne fait une crise cardiaque, le livre nous apprend que 4 victimes sur 5 qui survivent à l’attaque ont bénéficié d’une réanimation grâce à un témoin qui savait comment agir.

Voici quelques anecdotes choisies au hasard dans le livre:

1 – Harry Potter

Faire sa toute première intervention pour secours à la personne. Arrivés sur les lieux, un homme saoul s’était jeté contre un mur. Pourquoi ? Il voulait « Aller à Poudlard ».

2 – Il devait être loin celui-là

Départ pour une personne alcoolisée sur la voie publique qui s’est blessée en chutant au sol. On fait un bilan et arrive la question : « Sur une échelle de 0 à 10, à combien estimeriez-vous la douleur ? » Après un long soupir : « Euh, 2 grammes 6. »

3 – Le pénis grillé

Intervention pour un pénis coincé dans un grille-pain. Tout est dit.

4 –  A la poêle, d’entrée de jeu

Bipés en pleine nuit pour déclenchement télé-alarme, nous rentrons dans le domicile de la personne. La porte se ferme brusquement et la lumière s’allume. Je me prends une poêle dans la figure. La vieille dame, à moitié sourde, avait malencontreusement déclenché le système d’appel et pensait que nous étions des cambrioleurs. Aïe !

5 – La Fnac

Les pompiers, j’écoute : « Bonjour Monsieur, j’ai absolument besoin de savoir où est la FNAC. – Mais, Madame, ici c’est un numéro d’urgence, pas d’informations ! – Oui, mais justement, il s’agit d’une urgence ! Si je n’y suis pas dans une heure, ma commande sera annulée ! »

Le livre est disponible sur Amazon – cliquez sur page suivante pour voir la suite !

--- On vous recommande ---

Likez notre article sur Facebook